Aaaah nos bambins !

 

Qu’ils aient 2 ans, 4 ans, 8, 15 ou même 38 ans (si si, ma mère chérie pourrait vous en faire la démonstration devant mes joues rougies par la honte), nos enfants sont nos bébés ! Et quoi qu’on en dise, nos bébés, on les aime quand même bien dans nos jupes !

 

Alors quand à la réunion post rentrée scolaire, encore toute angoissée par le traumatisme d’une fin de vacances larmoyante, vous vous asseyez fébrilement sur la chaise de votre bébé et que la vilaine maîtresse (que vous détestez parce que la maman de machin chose vous a dit qu’elle était hoooorrible avec ses élèves bref, vous la détestez !), prononce les 2 mots tant redoutés, vous frôlez le malaise : CLASSE VERTE !

 

Classe quoi ? Ah non, mais non ! Votre cœur s’emballe et vos joues sont chaudes à en faire couler votre fond de teint longue tenue zéro défauts 48h top glamour !

 

4 jours de ? Vélo ?! Une classe verte vélo ?! Appelez le SAMU, je trépasse !

 

Il faut se rendre à l’évidence, votre bébé NE PEUT PAS partir 4 jours sans vous ! Il ne survivra pas à une telle expérience ! Il va donc falloir élaborer un plan pour échapper à cette maudite classe verte de CE2 ! Et des plans, vous en avez plein la besace !

 

Les jours passent et l’année se déroule tant bien que mal avec cette maitresse qui n’est peut-être pas si hoooorrible que ça avec ses élèves. Le temps passe, donc, et la date fatidique approche. Il est temps de choisir LE plan imbattable, parfait, sans bavure et digne des plus grands films américains pour que votre progéniture sacrée reste avec sa moman pendant que les autres enfants, faute à leurs mauvais parents, iront se casser les jambes, le crâne ou se perforer un poumon à coups de guidon à la classe verte vélo (tadaaaa !).

Oui parce que EVIDEMMENT ça ne peut QUE se passer comme ça ! Blessures et autres angoisses nocturnes, pipi au lit pourquoi pas et piqure du seul moustique tigre daubé de la région !

 

Passage des plans en revue.

 

Plan A : Payer un pote pour qu’il vienne piquer le vélo de l’élu dans votre garage que vous aurez malencontreusement oublié de fermer le soir.

Mauvaise idée, au prochain apéro, votre pote bourré n’aura de cesse de raconter cette histoire et vous fera passer pour une dingue aux yeux de vos futurs ex amis !

 

Plan B : Payer numéro 2 pour qu’il pousse l’élu dans les escaliers ! Une jambe cassé c’est câlins avec maman assurés et pas de classe verte pour le bébé !

Très très mauvaise idée ! Tout le monde sait que les numéros 2 ne savent pas tenir leur langue ! Il vous dénoncera à son père dès la première punition et vous en aurez pour des mois de reproches sans compter que l’élu vous en voudra jusqu’à l’hospice ! Pas bon ça ! Pas bon du tout !

 

Plan C : Vous mettre à pleurer et à vous rouler par terre devant l’élu en hurlant qu’il est injuste de vous abandonner 4 jours, que vous allez mourir en vous étouffant avec votre chagrin.

Non non non, vous tenez vraiment à ce que votre bébé vous fasse interner en HP dès sa majorité ?

 

Réfléchissez encore…

 

Désespérée vous continuer à énumérer toutes les choses horribles que vous pourriez faire. Et là, alors que votre mari entre dans la cuisine, barbe naissante, sourire ravageur et caleçon Bidochon, vous avez l’idée ! L’I.d.é.e quoi ! LE plan infaillible pour ne pas souffrir le martyr pendant 4 jours de classe verte ! Votre bébé veut y aller, qu’il en soit ainsi, mais son père va partir avec lui !

Ni une ni deux vous attraper le cahier de liaison de l’élu et d’un geste assuré vous rédigez un bref message visant à expliquer que Monsieur le père se propose d’accompagner la classe verte et qu’en cycliste averti et ex animateur de colonies, il est le candidat parfait !

 

Et bien sûr vous faite un exposé, exemples et détails à l’appui, à votre sauveur afin de lui montrer combien il est important qu’il partage ce genres d’évènements marquants avec sa progéniture, créant ainsi des souvenirs indélébiles dans la mémoire de son petit !

 

Le tour est joué ! Vous êtes sauvée !